Dimanche, c’est la Jacques Gouin

          Dimanche, la crème de notre association, nos fondus de la pédale, les « à la recherche du temps perdu », ou plus exactement à la recherche du temps tout court, bref ceux que l’on nomme chez nous avec respect « les G1 » seront sur leur première cyclosportive de la saison, La Jacques Gouin. Nous serons bien sûr avec eux par la pensée ! Pour le reste, c’est leur affaire. Mais, en fait, qui c’est ce Jacques Gouin ? Certainement un personnage que l’on veut honorer mais qui ne doit certainement plus être de ce monde. Google, que le blog a interrogé, nous propose différents personnages tel Jacques Gouin de Bauchesne, un célèbre navigateur malouin (1652-1730) ou encore ce Jacques Goüin, Maître-chirurgien du XVIIè siècle ou bien cet aviateur, issu d’une célèbre dynastie de banquier, mort en 1917 à bord de son avion. Et nos champions, connaissent-ils la réponse ? On leur demandera et on vous tient au courant. Et si ça se trouve, c’est une légende du cyclisme et le blog va passer pour un ignare. Tant pis, il le revendique. Chacun son truc !

          Et puisque l’on parle d’eux, Mickaël souhaite faire une première liste de ceux qui ont l’intention de participer à Ambert, histoire de coordonner en temps utile l’organisation. Merci à eux de se faire connaître auprès de lui. Ambert, ou les Copains – Cyfac car ça s’appelle aussi comme ça, c’est les 4 et 5 juillet prochains, une épreuve que le magazine Le Cycle a classée parmi les 50 plus belles cyclosportives du monde. Excusez du peu !

          Revenons à des choses plus ordinaires. On sait que votre interrogation de la fin de semaine, c’est de savoir où nos roues vont nous emmener dimanche prochain. On vous donne donc l’information sans attendre, ce sera le circuit de Forest, le n° 36. Et n’oubliez pas, c’est maintenant à 8 heures 30 le rendez-vous.

Attention, on change l’horaire

          Rien de particulier à dire sur la sortie de dimanche dernier. Malgré un temps mi-figue, mi-raisin au réveil, qui aurait pu donner de bonnes raisons à certains de rester au chaud sous la couette, on en a compté une bonne vingtaine au rendez-vous dominical. Grand bien leur fit, en effet, la matinée se montrant au fil des kilomètres sous ses meilleurs auspices, idéale pour une virée vélo. A signaler, toutefois, les absences remarquées de Mickaël, l’animateur en chef du G1 resté au chaud pour soigner un refroidissement tenace, de Didier, notre maître torréfacteur resté à la maison pour profiter de la famille et de Dominique, notre président rentré trop tard de sa semaine de vacances. Ne passons pas non plus sous silence la crevaison de René-Claude et l’esprit de camaraderie de Marc qui accompagna Yann ce jour là. Rien de particulier, vous disais-je !

          Dimanche, attention on change d’horaire. Le rendez-vous est à 8 heures 30 et ce sera comme ça maintenant jusqu’à nouvel ordre. Qu’on se le dise ! Quant aux parcours, le G1, sur les conseils de Mickaël, sera sur le parcours du G2 de la Croix en Brie avec 100 km et 420 m de dénivelé (circuit du n°5). Pour les autres, le G2 et le G3, ce sera le circuit de Voisnles avec 75 km et 337 m de dénivelé (circuit du n°35 d’habitude conjointement dévolu aux G1 et G2). Ce qui permettra aux trois groupes de faire un départ groupé, les premiers kilomètres de ces parcours étant identiques. Après ce moment de franche camaraderie, chacun vivra sa vie de groupe, en évitant de se fourvoyer et de se retrouver dans le mauvais wagon. Encore une fois, rappelons l’intérêt de connaître son capitaine de route… et de ne pas le perdre des yeux.

          Et  dimanche en huit, ce sera la Jacques Gouin, la première des cyclosportives inscrites au calendrier de qui vous savez. Autant dire que la sortie de dimanche devrait être l’ultime répétition pour certains d’entre eux. Raison de plus, si l’on se sent un peu juste, de ne pas aller se frotter à eux ce jour là.

Les Alpes Créçoises, suite…

          Alors, ces Alpes Créçoises, c’était comment ? Motivés qu’ils étaient les Touristes des Flandres. Car ce dimanche, l’heure de vérité allait sonner ! On allait pouvoir jauger les forces en présence. Les jours précédents, Denis avait fait monter la pression auprès d’eux, on le cite : « j’espère que le parcours de dimanche sera à votre niveau, ce n’est que du pain blanc en comparaison de ce qui vous attend » Malgré tout, le jour dit, ils étaient tout de même une bonne dizaine décidés à se frotter aux treize bosses de ce circuit (on pourrait même dire de ce toboggan). Tous n’étaient pas programmés pour les Flandres, mais certains d’entre eux, en bons camarades, ou peut-être aussi attirés par le challenge, avaient décidé de les accompagner. Mais tout ne se déroula pas comme prévu. D’entrée, Jean-Yves, dans les lacets vers Monthérand eut deux crevaisons coup sur  coup. Malheureusement, quant on a des jantes super-profilées, il faut les chambres avec valves qui vont bien. Il avait, mais qu’une et il était le seul à en avoir. Il ne lui restait plus qu’à rentrer chez lui et c’est Stéphane qui s’en chargea après avoir été gentiment chercher sa voiture à Pommeuse. Que signaler de plus, que Gilbert ne put terminer en raison d’une « crevaison lente », que Slaheddine et Thierry étaient en grande forme, que le belge et Xavier étaient au top de leur forme, que Ludo a découvert son triple plateau dans les pentes à 10% et que les autres avec 55 km et 8 bosses en avaient plein les bottes. Le mot de la fin reviendra à Denis : « parcours un peu trop corsé pour un début février, à revoir en totalité début mars ». Par contre, sortie sans histoire pour la bande à Micka et la bande à Didier. On aurait tendance à dire, comme d’habitude.

          Dimanche prochain, on propose le Ru de Vrou – parcours n°32 – pour tout le monde. Chacun  dans le groupe qui va bien et tout se passera bien !

Les Alpes Créçoises

          Petite participation dimanche dernier. Nous étions onze au café de Didier. A la décharge des absents, il faut reconnaitre que Météo France y était pour quelque chose. Elle (ou il, à vous de voir) n’avait pas cessé, en effet, de nous prédire un dimanche froid, verglacé et neigeux. Il y avait de quoi en refroidir plus d’un (refroidir, amusant non ?)

          Bref, les quatre G1 présents prirent la route du Nord préconisée par Mickaël, sans Mickaël qui légèrement souffrant avait préféré rester au chaud. Quant aux sept autres, ils décidèrent de rouler de concert vers le Moulin de la Guette qu’ils n’atteignirent d’ailleurs jamais pour cause de raccourci en raison d’un ciel devenu sur la fin menaçant.

          Dimanche prochain, ce sera une autre histoire. Tout d’abord, réjouissons-nous, on annonce du beau temps. Ensuite, comme une bonne partie de la troupe se projette sur différents objectifs, le programme sera à la carte. Au menu pour le G1, toujours dans sa préparation aux cyclos à venir, ce sera le parcours du G2 du circuit N°3 dit les Routes de Gilbert (bien que ce dernier en nie toute paternité). Un deuxième groupe – sans numéro – mais que l’on peut désigner par les Touristes des Flandres sera, sous la conduite de Denis, sur le parcours mythique des Alpes Créçoises. Pour ceux qui ne le connaissent pas (le parcours, pas Denis), c’est un parcours jamais très éloigné de Crécy, où dès qu’il y a une bosse, elle est pour vous. Et il arrive même de gravir celle que l’on a descendu peu de temps avant. 68 km au compteur, 13 bosses et 992m de dénivelé pour être précis. Et « ce n’est que du pain blanc en comparaison de ce qui vous attend », dit Denis à ses colistiers. Et Thierry d’ajouter « Y a de quoi faire du yoyo !! ». Bien sûr, il n’est pas interdit de les accompagner, c’est comme vous voyez ! A voir sur Openrunner : http://www.openrunner.com/index.php?id=4439339 Pour les autres, pour ceux que le piquant de ces aventures laisse de marbre, on leur suggère de parcourir le circuit de Forest, le G3 du N°36. Du classique, du sûr, du qui ne déçoit pas !

          Mickaël piaffe d’impatience d’avancer l’heure de nos rendez-vous dominicaux. Le soleil dans sa campagne se lèverait-il  plus tôt que chez nous ? Pour l’instant, on ne bouge pas mais tenez-vous prêt. Il ne va pas être possible de différer longtemps sa demande.

Les parcours de dimanche !

          Ce qui avait été préconisé dans le blog précédent a parfaitement été mis en pratique le dimanche suivant. Ce jour là, en effet, plus de cyclistes éparpillés sur la route ou à la peine sur leur vélo pour avoir pris par mégarde le mauvais wagon. Chacun avait choisit dès le départ ses colistiers et son capitaine de route. Tout se déroula sans anicroche. Le G1 respecta ses objectifs en tenant un « petit » 30 de moyenne. Le G2 avec Gilbert et le G3 avec Didier en capitaines de route, après avoir pris un début de parcours en commun, ne purent ensuite se séparer tant ils semblaient être contents d’être ensemble. En vérité, c’est plutôt Didier qui avait plaisir d’être en bonne compagnie. Et comme on avait dit qu’il ne fallait pas quitter son capitaine des yeux, c’est comme ça que le G3, appliquant la consigne à la lettre, ne quitta pas d’une pédale le G2. Une bonne matinée, où une fois de plus, question météo, nous fûmes bénis des dieux. En sera-t-il de même dimanche ?

          Où irons-nous ? Mickaël préconise pour le G1 le circuit de Oissery. C’est le parcours du G2 du n°21 dit le Nord en Automne. Suivant l’état des troupes, il n’exclut pas – dit-il –  de proposer une « petite rallonge ». Le G2, plus raisonnable ou moins ambitieux, c’est comme on veut, sera sur le circuit du Moulin de la Guette, le parcours du G2 du n°31. Quant au G3, restons logique, ce sera le parcours du G3 dit le circuit de Chaudbuisson du même n°31. Est-ce bien clair ? Le Blog, en se relisant, a comme une inquiétude. L’expérience a montré qu’il suffit parfois de peu de chose pour donner comme une impression de pas bien compris. A voir donc !

12345...152



Le blog du foot argentin |
lamolos83 |
Ju-Jutsu Traditionnel de Té... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jordib759
| moi, cristiano et un peu de...
| wweundertakerchokeslamkane