Chacun dans le bon groupe et tout ira bien !

          Et si on parlait de notre sortie de dimanche dernier. Tout démarrait sous les meilleurs auspices. On était une trentaine au rendez-vous. On accueillait même un futur adhérent désireux de se tester (ou de nous tester) avant de prendre sa licence. Au départ, cinq  d’entre eux décidèrent d’aller avec Mickaël sur le 133 km. Cinq autres choisirent prudemment les 69 km du G3. Ce qui fait qu’il en restait combien pour les 97 km et 854 m du G2 ? Une vingtaine. Bravo, pour le calcul mental ! Mais pas pour le reste car dans ce groupe, une poignée d’entre eux, jouant surclassé, obligèrent les autres pourtant bien dans le bon créneau à se surpasser. Conclusion : Pourquoi ces dynamiteurs de peloton ne vont pas dans le G1 ?  Ils ont le niveau. Mickaël et ses « disciples » se disent d’ailleurs tout disposés à les accueillir. Dans ce groupe, il n’y a pas d’exclusive. Quant aux autres, il faut qu’ils soient un peu maso  pour essayer de les suivre s’ils n’ont pas le niveau. Et on arrive à ce que l’on a constaté dimanche dernier. C’est Denis qui le dit : il fallait un gros moteur avec le plein de carburant pour suivre certains d’entre nous qui avait décidé d’envoyer du lourd… le rythme était beaucoup trop élevé et pas au gout de tout le monde car certains mirent la flèche plus tôt que prévu. Il va donc falloir une nouvelle fois rappeler les règles qui régissent les groupes. Le G1 roule en moyenne entre 30 et 35 km/h, le G2 entre 28 et 30 km/h et le G3 entre 26 et 28 km/h. Et pour tous, la même devise : Autant à l’arrivée qu’au départ et tous ensemble. A nous de faire le bon choix au départ.

          Dimanche prochain, on va mettre en pratique ces bonnes résolutions. Au programme, ce sera Blandy les Tours, parcours n°6. On notera qu’il n’y a pas de parcours répertorié pour le G1. D’ailleurs, une partie d’entre eux seront sur la « Blé d’Or ». Pour le parcours du G2, c’est 100 km et un peu de dénivelé, si peu qu’il est inutile d’en parler. Comme on présume que ce parcours va inspirer les « puncheurs », on fera dès le départ deux groupes. Il y aura un G2A assimilable au G1 et un G2B, en réalité le G2 habituel qui aura Denis comme capitaine de route. Petit rappel, un capitaine de route, c’est quelqu’un qui connait le parcours et que l’on ne doit jamais perdre de vue. Pour le G3, on leur fait confiance, ils connaissent toutes ces règles et ils les respectent. Et pour le G2A assimilable au G1, me direz-vous, qui en sera le capitaine ? Dans ce groupe, on est dans la démocratie participative. Chacun s’exprime et… le plus fort s’impose.

Une rando créçoise en 2016 !

          L’actualité de Crécyvélo77 pour ce long week-end de Pâques a été marquée samedi, par le Tour des Flandres. Ne revenons pas sur cette épopée, Denis nous en a fait un compte-rendu fidèle et… apocalyptique. Dimanche, la bande à Micka était sur le parcours « number one » de la Croix en Brie, entrainement pour la « Blé d’Or » oblige. Quant au G2,  pour beaucoup d’entre eux, c’était le premier 100 km de la saison. Pas toujours facile de se remettre la distance dans les jambes en début de saison. Et rebelote le lendemain lundi de Pâques. On était encore une bonne douzaine au rendez-vous. Denis et Thierry étaient là, de retour de leurs aventures flandriennes. Sortie sans histoire sous un soleil printanier.

          Dimanche prochain, ce sera le dernier dimanche avant la « Blé d’Or ». Mickaël propose en guise d’entrainement ultime aux participants à cette cyclo – et aussi à ceux qui voudraient les accompagner – de venir découvrir le parcours de 133 km qui sera proposé lors de la rando que le club a le projet d’organiser fin mai 2016. Oui, vous avez bien lu ! Crécyvélo77 va rentrer dans la cour des organisateurs d’événements cyclistes en proposant sa rando. D’ores et déjà, des contacts ont été pris auprès du comité départemental du 77, une première approche a été faite auprès de la mairie de Crécy la Chapelle, les parcours sont pratiquement définis et nous avons indiqué sur le site de la FFCT, la date prévisionnelle de cette manifestation. Il faut maintenant que cette rando soit officialisée. Nous en saurons plus en juin lors de la réunion du CODEP77 qui a mis à son ordre du jour l’agenda des randos 77 pour 2016. Nous aurons l’occasion d’en reparler. Mais, revenons à nos moutons et plus exactement à dimanche prochain. On a bien compris que pour le G1, c’est la reconnaissance du grand parcours de notre rando 2016. Pour le G2 et le G3, ce sera la Breïzhounec n°4. Il nous permettra d’accompagner le G1 dans les premiers kilomètres avant que ces derniers lâchent les chevaux. Et on prévoit un dimanche ensoleillé.

Dantesque, vous avez dit dantesque ?

          Crécyvélo77 avait dépêché un envoyé spécial sur le Tour des Flandres. Denis, en l’occurrence. Voila ce qu’il nous en dit:

          Pluie, vent, boue, tous les ingrédients étaient réunis pour passer une très mauvaise journée. Certains d’entre nous gardaient le sourire, d’autres moins, mais le Tour des Flandres étant suffisamment difficile comme ça, ce n’était pas la peine d’en rajouter. Dès le départ, les premières gouttes nous accompagnaient déjà. Les 50 premiers kilomètres ne furent qu’une formalité malgré la succession des bergs (cote en flahute), la socquette était légère comme on dit en jargon cycliste. Bon, jusque là tout allait bien c’est après que ça allait se corser. Encore quelques kilomètres, un virage à gauche et la vision d’enfer, apocalyptique, dantesque, le fameux COPPENBERG se présenta à nous (le plus difficile, dixit Jalabert) avec ses portions à plus de 20%, un amoncellement de concurrents, les uns en équilibre, d’autres en zigzag ou à pied, bref un bouchon gigantesque. Impossible de passer et c’est donc à pied comme tout le monde que nous franchîmes le sommet. Et ensuite, plus les bergs s’enchaînaient à raison d’environ tous les 5 à 6 km, plus les jambes se faisaient lourdes sauf pour notre Ludo national qui faisait preuve d’une forme olympique ainsi que Jean-Yves son compagnon de chambrée sans oublier Thierry qui n’était pas mal non plus. C’est après avoir parcouru une centaine de kilomètres que le OUD KWARMON se présenta à nous. Aie, aie, aie, 2,5 km à 10% de moyenne (pavés et boue) même punition que le Coppenberg, puis 5 km plus loin, rebelote avec le mythique PATERBERG dernière difficulté du jour. Mais alors là, plus rien dans sac, complètement cuit (sauf notre trio déjà cité) et c’est à pied que nous passâmes les derniers cent mètres jusqu’au sommet. Les 15 derniers kilomètres furent interminables avec un fort vent de face à décorner tous les cocus de la planète. Nous étions tous à peu près complètement cuits, à chaque coup de pédale les crampes se rappelaient à notre bon souvenir. Enfin ce fut la ligne d’arrivée et la satisfaction d’avoir terminé ce mythique TOUR DES FLANDRES. Je vous fais grâce du nombre incalculable de cotes non répertoriées, des nombreux faux-plat montants interminables, des 10 km de pavés, du vent de la pluie et de la boue. Dantesque, vous dis-je ! Malgré cela, tout se passa dans la bonne humeur, avec une super ambiance et un véritable esprit d’équipe, en restant groupés tout au long du parcours, en nous attendant les uns et les autres en haut de chaque bosse ou au ravito. C’est grâce à cela que nous avons pu passer une journée exceptionnelle.

          Un grand bravo à toute l’équipe, Ludo, Jean-Yves, Slahedine, Thierry , Christophe, William, Laurent, et Denis, avec une mention spéciale à William pour avoir terminé sur un terrain qui ne lui était vraiment pas favorable. Chapeau bas, monsieur William !

photo

 

Un temps de chien

          Dimanche dernier, du vent, de la pluie, bref un temps à ne pas mettre un cycliste dehors. Et pourtant, voilà le message que Gilles Blanchard envoya au Blog : « Ce matin nous étions 1 à 8h30 pour faire le circuit musclé de Mickaël ainsi que l’entraînement du tour des Flandres. Après concertation démocratique, c’était le jour, le choix de l’entraînement du tour des Flandres fut retenu bien que ce fut humide et venteux. » Et on sait qu’il le fit. Et il ne fut pas seul. Ludo aussi était sur les routes. En retard (comme quelquefois), il arriva trop tard pour retrouver Gilles au rendez-vous de 8h30 . Ce qui ne l’empêcha pas lui aussi d’enchaîner 60 km. Que nous dit-il : « j’étais seul, bien décidé à en découdre pour une sortie « flahute » imaginant notre ronde de la semaine prochaine (le Tour des Flandres pour ceux qui auraient sauté un épisode. NDLR) avec pluie, vent et froid ! J’ai  travaillé le mental. J’espère que ça me servira ! (…) donc une bonne sortie de préparation… 4 fois le mur de Tigeaux ! Ça fait les jambes ! » Seul, pas vraiment car en descendant le mur de Tigeaux, il rencontra Gilles qui le montait. A chacun sa façon d’attaquer les difficultés.

          Samedi, on aura une pensée pour nos vaillants flandriens. A eux, les 132 km et les 1.654 m de dénivelé du circuit, les pavés, le froid, la pluie. Ils auront certainement des choses à nous raconter au retour. Pour ceux qui voudraient les suivre… depuis leur fauteuil, le parcours est sur Openrunner http://www.openrunner.com/index.php?id=4611793. On peut également les suivre en direct en indiquant leur numéro de dossard sur le site www.rondevanvlaanderen.com. Notez les : ludovic 9561, laurent 9375, denis 9595, jean-yves 9564, thierry 9537, slaheddine 9518 et william 9488.

          Dimanche prochain, c’est Pâques. Qui dit week-end de Pâques dit dimanche et lundi, soit deux jours possibles de vélo. Et la météo s’annonce clémente. Pour dimanche, on programme La Croix en Brie, le parcours n°5. Le G1 souhaite se mettre des kilomètres dans les jambes en prévision de la Blé d’Or du 19 avril prochain. Quant aux G2 et G3, ils moduleront le parcours en fonction de leur état de forme du moment. Attention dimanche, on passe à l’horaire d’été, le rendez-vous sera dorénavant et jusqu’à nouvel ordre à 8 heures… sauf exception, car lundi, conscient que l’enchaînement de deux jours consécutifs de vélo pourrait être dommageable à certains, le Blog propose un rendez-vous plus tardif à 9 heures avec une sortie plus cool. Ce sera Forest, le parcours n°36. Aurons-nous lundi un retour des Flandres ?

          Dernière minute : Mickaël compte envoyer les inscriptions à la cyclo d’Ambert au plus tard à la mi-avril. Il demande aux indécis de ne plus tarder à se décider et aux autres de se faire connaître rapidement. On rappelle que c’est l’occasion de passer un week-end sympa entre copains dans une chouette région. La cyclo, c’est du plus !

CrécyVélo77 monte en puissance

          C’était comment à Mitry-Mory dimanche dernier ? Denis nous en a fait un rapide compte-rendu : Nous étions sept ce dimanche à Mitry. Ce fut une bonne partie de manivelle dans un parcours bien vallonné de 75 km, qui aurait pu être très agréable si un fort vent de face ne nous avait pas accompagnés pendant près de 40 km. Encore un bon entrainement pour les Flandres, dommage  qu’il manquait la moitié des participants. Rien de particulier à signaler, nous sommes restés groupés durant tout le parcours et à l’arrivée une moyenne honorable de 25 km/h compte tenu du vent. Notre centenaire qui va bientôt arroser ses 104 ans était fidèle au poste et toujours aussi sympa.

Robert MARCHAND et Daltons

          A Crécy, nous étions une petite vingtaine. Régis, de passage dans la région, était venu nous saluer. La Brie semble être maintenant pour lui un lointain  souvenir. On lui souhaite beaucoup de plaisir dans cette nouvelle vie. Pour nous, c’était une fois de plus ce jour là, la Brie et plus précisément le Moulin de la Guette. Rien à redire, les groupes se formèrent tout naturellement, puis se quittèrent, et se retrouvèrent pour se quitter de nouveau. Avec aussi du vent, comme les autres. Que du banal !

          Dimanche prochain, attention on passe à l’heure d’été. Pour ne pas vous perturber encore plus, on reste sur un rendez-vous à 8 heures 30. Mais ce n’est que partie remise, l’horaire d’été de nos rendez-vous dominicaux approche à grand pas. Pour ce qui concerne le programme, on va s’éparpiller. Pour le G1, Mickaël suggère Les Eclicharmes, un parcours « légèrement musclé » mais… plein de charmes avec 92 km et une dénivelée de 1.059 m. un circuit qui nous emmène à la limite des vignobles champenois Pour les GPS, c’est sur OpenRunner : 

http://www.openrunner.com/index.php?id=1453328

          Pour les « Touristes des Flandres », ce sera le dernier dimanche avant le grand jour. Aussi, les Alpes Créçoises les attendent sous la conduite de Denis et Ludo avec 62 km et une dénivelée entre 900 et 1.000 m. Et çà aurait pu être pire question bosses si l’on en croit Denis qui s’est frotté à des variantes jeudi avec deux autres compères. Pour les autres, sans autre ambition que de rouler avec les amis, ce sera le circuit de la Trétoire, le G3 du n° 22.

          Mais c’est comme dans une auberge espagnole, on fait comme on le sent et comme on se sent, il n’y a pas d’exclusive, l’important, c’est de participer !

12345...154



Le blog du foot argentin |
lamolos83 |
Ju-Jutsu Traditionnel de Té... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jordib759
| moi, cristiano et un peu de...
| wweundertakerchokeslamkane